Actualités

. Et l’album photos de la fête est !

. Le 7 Juin, à partir de 18h jusqu’à 23h,, Salle Georges Brassens, VENEZ (NOMBREUX !) FAIRE LA FÊTE À BANCS PUBLICS ! LIRE l’article HÉRAULT TRIBUNE ICI et celui du SINGULIER !

Au programme : Théâtre, Chansons, Musique, Soirée dansante, Buffet et Tombola (à gagner des vélos, trottinette, poteries, peintures …)

. 13 Mai : En attendant le “retour de flamme” contre les responsables du chantier de la honte, notre collectif était présent au “passage de la flamme olympique” !

. 27 Avril : Mise en commun du commun ! Notre action à voir ICI

. 13 Avril : 130 semaines, 130 samedis, 130 rassemblements pour informer, lutter, résister ! Retrouvez ce moment festif sur notre chaîne youtube, ICI et ICI !

. 12 Avril : De passage à Sète, Thomas Brail a tenu à rappeler son soutien à notre lutte ! Regardez la vidéo ICI.

. 5 Avril : A l’occasion de la sortie du film “Une affaire de principe“, José Bové est venu réitérer son soutien à notre combat ! Voir la vidéo ICI et l’article de ML .

. 28 Mars : “Escale à Sète”, sur les ponts et sous les ponts, nous y étions !

. 26 Mars : devant la Mairie, avant le conseil Municipal où il état question d’un nouvel emprunt (encore !) pour financer les travaux du chantier ! Nous y étions ! Regarder la vidéo ICI, lire l’article de ML

. 1er Mars : Inauguration du Pont des Arts ! Nous aussi, on y était ! ICI, l’article de ML, la vidéo.

. 9 Février : ICI, lire l’article de ML publié le lendemain de notre AG et , revivre ce moment sur notre chaîne youtube.

. Le Rapport moral est à lire ICI

. L’intervention du Comité des Usagers de l’Eau du Bassin de Thau, à lire

. « Il y a suffisamment de places de parkings pour les résidents ; pour les visiteurs, le stationnement à l’extérieur ! ». Un échantillon de “l’expression libre” recueillie à l’AG est à voir ICI

. A noter dans vos agendas : ASSEMBLÉE GÉNÉRALE jeudi 8 Février à 18h30, salle Georges Brassens.

Venez nombreux, nombreuses pour DÉBATTRE, VOUS INFORMER et NOUS SOUTENIR !

. 21 décembre : La fin d’année est l’occasion d’informer la population sur les derniers B.A.BA d’A.B (comme Aristide Briand) ! Nous publions et distribuons cette “feuille de chantier” à découvrir ICI.

. 19 décembre : Conseil Municipal (déclaration du Maire)

Nous connaissions ses méthodes, nous découvrons l’ampleur de son vocabulaire ! “Il faut les EXTERMINER ces gens-là” !!! Quand on utilise des mots, mieux vaut en connaître leur signification !!! HONTE à celui qui même en public ne sait pas “s’empêcher” (Un homme ça s’empêche, Camus).

Voir la vidéo ICI : https://www.youtube.com/watch?v=5U4-KdvxW1g

. 18 décembre :

“La Région n’aidera pas Sète” ! Lire ICI l’article du ML ! Suite et fin de la demande de subvention !!!

. 11 décembre :

Avec le désastre écologique, la “bérézina financière” !!! Faire les poches de la Région, pour n’avoir pas voulu tenir une comptabilité “honnête” au sujet d’un chantier inutile et cependant … coûteux ! Lire ICI un article du ML de ce jour !

. 4 décembre :

Enfin ! Suite à notre relance (lire la lettre du 30/11 ICI) la Police de l’Eau s’est déplacée sur le chantier le 4 décembre ! Elle a constaté l’arrêt d’un compteur, la défection des vannes à l’origine de l’inondation de la rue du 8 mai et nous a garanti qu’elle suivait de près l’évolution du pompage. Nous avons appris que le pompage était au stade “d’essai”. A suivre …

. Le 29 Novembre :

La place Aristide Briand sous laquelle “il n’y a pas d’eau” dixit le maire et son adjoint à la voirie, depuis ce matin en dégueule et cela déborde dans les rues alentour… (sur la photo, la rue du 8 mai) ! Le mensonge et le scandale continuent, en attendant la décision de la justice !

Le pompage a bien commencé et désormais le compteur tourne !

. Le 25 Novembre : Conclusion du rapport transmis par l’expert au Tribunal Administratif.

« Compte tenu de la complexité de l’environnement hydrogéologique il me paraît souhaitable de mettre en place un suivi tel que défini dans la note de Christian Jossinet ( le sapiteur). Ce suivi comprenant :

• Comptes rendus d’essais de pompage avant rabattement généralisé,

• Pose et suivi de piézomètres complémentaires à l’extérieur de la paroi côté Est pour préciser l’influence, dans le voisinage, du rabattement provisoire en cours de chantier.

Ceci dans le cadre d’une méthode observationnelle conforme à l’eurocode 7

• Système d’alerte dans le cas où les niveaux de pompage de 30 m3/h seraient dépassés.

• Comptes rendus de mission G3 dus par l’entreprise.

• Comptes rendus de mission G4 assurée par ABESOL pour le compte du maître d’ouvrage

• DOE des parois moulées et du radier cuvelé du Parcs de stationnement.”

C’est un SUCCÈS pour nous : il s’agit de ne pas laisser seul le maître d’ouvrage, la SPLBT, évaluer et gérer à sa guise la poursuite des travaux, aux risques que des dépassements de normes de pompage se produisent, qui pourraient avoir des conséquences sur la sécurité des bâtiments et des personnes autour de la place et des travailleurs sur le chantier, mais aussi des conséquences sur l’environnement par des rejets dans le milieu naturel.

Le dépassement des normes pourrait conduire la Mairie et la SPLBT à se voir contraints d’interrompre l

En effet, le dépassement des normes pourrait contraindre la Mairie et la SPLBT à interrompre les travaux. C’est une sérieuse avancée pour notre cause : c’est un garde-fou pout ce chantier qui en a bien besoin quand on voit la folie dépensière et jusqu’au-boutiste des responsables.

Nous attendons que le Tribunal Administratif accepte la requête expresse de l’expert d’assurer ce suivi.

. Le 20 novembre, un certain nombre de questions restées sans réponse mériteraient que le Préfet saisisse la Police de l’eau afin que des informations fiables concernant les effets des travaux sur les bâtiments et sur l’équilibre naturel des eaux qui se trouvent sous la place (eau douce, eau saumâtre, eau salée) soient connues des élu.es et de la population. A ce titre, nous lui adressons une lettre ouverte signée par Bancs Publics, Greenpeace Groupe local et le Comité des Usagers du bassin de Thau du Cycle de l’eau. Voir cette lettre ICI.

. Le 16 novembre, la SPBLT, maître d’ouvrage du parking, a remis son bilan d’activité 2022 (« Rapport du mandataire à la collectivité actionnaire ») aux élus de l’agglo.

Nous nous sommes procuré ce rapport et avons soulevé une contre-vérité majeure : le collectif Bancs Publics  serait à l’origine des retards pris par le chantier en raison de ses nombreux appels à la justice !!!  Est-ce à  dire que les citoyens n’auraient pas le droit d’exercer leur citoyenneté en demandant à la justice de se saisir d’une affaire qui les concerne ??? Par  souci de vérité, nous avons décidé de répondre. Bancs Publics est un mouvement citoyen qui ne cessera de dénoncer son opposition à ce projet anachronique, écocide et … coûteux. Nous continuerons à saisir la justice chaque fois que cela s’imposera.

Lire notre déclaration ICI, voir la vidéo

Le tract distribué aux élus est .

Octobre 2023

. JEUDI, 19 OCTOBRE à 18 H 30, Salle Georges Brassens : Réunion Publique d’Information.

QUEL AVENIR POUR LA PLACE ARISTIDE BRIAND ?

Les photos sont ICI, l’article ML est

ET LA VIDEO “Comme si vous y étiez” est

. SEMAINE” de Bancs Publics du 3 au 8 Octobre à la Baraquette Citoyenne, 31 Rue de la Révolution.

Exposition artistique, tombola et marché aux Puces le dimanche.

Tout le programme est ICI, les photos sont

Septembre 2023

On aurait aimé vous annoncer que le résultat de la réunion contradictoire (qui s’est tenue le 14/09 à notre demande) portant sur l’étude de l’importance de l’eau sous la place Aristide Briand, a débouché sur un arrêt des travaux sur la place.

Sûr qu’on aurait aimé ça !… Bon ce n’est pas le cas.

Mais c’est autre chose : l’expert judiciaire a décidé à la vue du si peu d’informations sincères produites par la mairie de Sète et la SPLBT qu’il fallait nommer une personne qui va cette fois sérieusement se pencher sur le sujet.

Preuve aux yeux de l’expert judiciaire, à la fois de l’incroyable amateurisme de la partie adverse que de la valeur de nos arguments en la matière!

Donc, certes les travaux qui cahin-caha se poursuivent (depuis quelques jours une nouvelle équipe – photo ci-dessous – effectue des sondages du sol…il était temps!) ne vont pas s’arrêter encore, mais désormais on peut dire que la SPLBT et la mairie et leur arrogance en tête, viennent justement de prendre un sacré coup sur la tête.

Août 2023

Le 17 août : Vive la Saint Louis !

La Fête de Notre Ville…Tandis que d’autres profitent commercialement et exagérément des publications officielles pour le dire, nous, nous choisissons notre terrain, la rue et le pavé pour l’affirmer.

Nous n’étions pas peu fièr.es à l’ouverture officielle des fêtes de la Saint Louis derrière cette déclaration “Nous sommes Bancs Publics !

Nous aimons Sète. Nous aimons cette ville, notre ville et que c’est bien pour cela que nous sommes et serons toujours là !

Juillet 2023

Le béton coule, l’expert judiciaire continue sa mission, trop lentement.

Le combat juridique n’est pas encore terminé. Il reste deux procédures en cours, celle en cassation au Conseil d’État et celle concernant le jugement sur le fond du permis de construire le parking. Mais aucune date pour le moment n’a été donnée pour ces deux procédures.

Il n’a pas été possible de pouvoir mener d’autres actions en justice, par exemple un référé suspension de travaux,  qui aurait pu arrêter les travaux en attente d’études complémentaires, d’études hydrogéologiques ou de sol, comme demandées par l’association Bancs publics et l’expert judiciaire auprès de la Mairie et de la SPLBT.  L’opacité demeure, aucun plan de construction de ce permis de construire du parking n’a été communiqué. Personne, sauf les maîtres d’ouvrage de ce chantier, ne connaît également le phasage du chantier, ni les futurs projets de construction de ce quartier.

En attendant les travaux de la place pour construire un parking souterrain de 300 places sont engagés fortement, le béton coule. Les riverains sont inquiets. L’expert continue sa mission, trop lentement. La  destruction de cet îlot de fraîcheur, central et populaire, facile d’accès pour toutes et tous, est bien engagée. Nous n’avons pas perdu espoir, mais le temps de la justice est trop long.

La rénovation de ce quartier et la piétonisation de notre centre urbain, auraient pu être menées sans construire un parking souterrain de 300 places, véritable aspirateur à voitures. Cette place aurait pu être embellie sans arracher les 55 arbres dont 52  tilleuls argentés de la place, en rénovant le Kiosque Franke, en conservant cette Esplanade centrale chère à toutes et tous, aux familles, comme aux visiteurs de notre ville.

Le Collectif Bancs Publics, l’association Bancs publics, auront mené jusqu’à ce jour, des actions exemplaires, d’informations, d’actions judiciaires, d’alertes, des actions pacifiques. Cela restera, quoiqu’il advienne, dans notre mémoire sétoise et collective.

. Du 19 au 29 Juillet, en off du festival Voix Vives

“Poétesses et Poètes du Vivant” ! Tous les jours à 18 h, angle de la Place, rue Général de Gaulle. Le mercredi à 10h.

C’était hier soir les derniers feux du Off (improvisé) de Bancs Publics dans le Festival Les Voix Vives. Merci à elles, à la poésie, aux mots, et pour que Place Aristide Briand rime toujours avec Place du Vivant. La lutte continue…

Lire le texte d’Elsa

Lire le texte de Mobh

Voir les photos ICI

. Le 25 juillet

BANCS PUBLICS et le COMITÉ DES USAGERS DE L’EAU DU BASSIN DE THAU DU CYCLE DE L’EAU en LANCEURS D’ALERTE…

ont écrit à la Préfecture de l’Hérault pour demander une intervention de la Police de l’eau par rapport à la question des résurgences d’eau sur le chantier.

Lire la lettre ICI