Les travaux sur la place Aristide Briand sont-ils maîtrisés ?

Jeudi 27 avril

Les riverains et des habitants de Sète sont inquiets. Ces travaux sont-ils maîtrisés ? L’accumulation de vices de forme, mais aussi de fuites de gaz, de présence d’amiante, de bruits, de poussière, de tremblement dans les habitation voisines, inquiètent à juste titre tous les habitant·es et les riverain·es. Vu la tournure que prend ce chantier, en plein cœur ville, dans un centre ancien très urbanisé et peuplé, ils sont inquiets pour leur habitations et leur santé et nous le font savoir.

Dix jours après le début de chantier, on ne peut que constater des irrégularités en droit et risques de dangers

. Lundi 17 avril les travaux débutent sans panneau de chantier. Une pelleteuse de l’entreprise NGE – Guintoli intervient sur la place sans qu’aucun panneau n’indique quelles sont les entreprises agissant sur ce lieu.

. Mercredi 19 avril pose d’un panneau de chantier, en fin de matinée, écrit à la main au feutre noir. Comme par hasard, il est apparu après l’appel au rassemblement de Bancs publics devant le siège de la SPLBT, le même jour, le réclamant.

. Lundi 24 avril une fuite de gaz condamne tout le pourtour de la place, suite à un coup de pelleteuse sur une ancienne canalisation.

. Le 25 avril de l’amiante a été détecté. Des ouvriers en combinaisons blanches et filtres à air sur le visage ont dû procéder à des analyses. Nous n’en savons pas davantage aujourd’hui.

. Le 26 avril un nouveau panneau de chantier vient d’être posé, 10 jours après le début des travaux.

Des publications absentes, des risques de danger non détectés, des travaux poussiéreux, bruyants, ce n’est que le début des travaux, et après ? La santé et l’état des immeubles des habitants ne sont pas apparemment, la priorité de la Mairie et de la SPLBT. La communication et l’information aux riverains sont également absentes.

Des riverains ont demandé un référé préventif avant travaux, qu’ils ont obtenu. La Mairie et la SPLBT ont fait appel de cette ordonnance en leur faveur nommant un expert judiciaire. Celui-ci a entamé son travail. Une réunion aura lieu le 23 mai prochain avec les riverains et toutes les parties.

Jusqu’au 19 avril 2023, il n’existait aucune publication publique pour l’attribution des marchés de travaux de parking sous la Place Aristide Briand. Pourtant, au dernier Conseil municipal de Sète, le 13 mars, Vincent Sabatier et François Commeinhes avaient soutenu en réponse à la demande de clarté des élu·es de l’opposition, que les attributions des marchés avaient été publiées par la SPLBT dans un « journal local ». Faux. Celles-ci viennent d’être envoyées au Midi-Libre le 19 avril 2023, et précisait tout d’abord l’attribution du lot N°1 à la Société Méridionale du Bâtiment. Deux jours plus tard, changement d’attribution pour ce lot N°1, c’est aujourd’hui, NGE-Guintoli et autres. Est-ce légal ?

Ce degré d’incompétence, pour le moins, et de manquement au droit, inquiètent à juste titre les habitants concernés et devrait inquiéter tous les responsables élu·es de notre agglomération.


Tous ces faits ont été envoyés à notre avocate. Nous continuons nos actions de protestation et en justice.

Nous sommes depuis plus d’un an et demi, présents, quotidiennement à la petite table rouge et les samedis 11 heures pour informer. Nous restons avec vous, vigilants. Merci de nous soutenir dans nos actions.